Me, mon livre et facebook

facebook_twitter_logo_combo1L’utilisation des réseaux sociaux, Facebook en tête, est très répandu chez les auteurs indépendants. C’est bien souvent d’ailleurs leur principal support de communication quand vient le temps d’annoncer la sortie d’un roman. Nous consacrerons une série de billet sur le sujet dans le but d’aider les auteurs à optimiser au mieux leur communication sur les réseaux sociaux.

UNE PAGE FAN POUR UN LIVRE, LA MAUVAISE IDÉE

Sur Facebook, le premier réflexe de l’auteur sera de créer une page fan (éviter de créer un groupe) en son nom, et généralement une page fan pour le titre de son roman. Autant la page fan auteur se justifie, autant créer une page fan pour un titre est une erreur stratégique de communication. Que va-t-il se passer au fil du temps, lorsqu’un auteur aura 3, 4, 5, voire plus de titres publiés avec pour chacun d’eux une page fan ? Sa communication va perdre en efficacité, elle va se diluer, et surtout elle aura du mal à se renouveler. Car le plus difficile, sur les réseaux sociaux et en particulier sur Facebook, ce n’est pas de créer une page fan, mais c’est de publier un contenu suffisamment diversifié et attractif pour intéresser sa communauté (nous consacrerons un billet plus complet sur le thème « quoi dire sur les réseaux sociaux » prochainement). D’ailleurs, si vous regarder le nombre de fans sur une page consacrée à un roman versus le nombre de fans sur la page d’un auteur, il y a une très grande différence au niveau du nombre en faveur de la page de l’auteur. Car, en effet, quoi dire sur la page fan d’un roman, à part qu’il vient de paraître toutes les 5 minutes et prendre ainsi le risque de désintéresser complètement les fans avec une communication souvent très répétitive ? Sur une page auteur où est présentée l’ensemble de la production littéraire, il sera plus facile pour un auteur de diversifier sa communication que sur une page consacrée juste à l’un de ses romans. Bien souvent, après avoir lu un roman, les lecteurs deviennent surtout fan de son auteur.

Un dernier petit conseil : le principe des réseaux sociaux, c’est l’échange et le partage. Si vous voulez que l’on parle de vous, il faut absolument parler aussi des autres. Les contenus trop narcissiques finissent toujours par lasser les fans.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s